MÉDIATHÈQUE
94380 BONNEUIL SUR MARNE
LAURÉAT DU CONCOURS / CONSTRUCTION NEUVE

MAÎTRISE D’OUVRAGE publique : ville de bonneuil 
MISSION ARCHITECTE : mission de base
COÛT DES TRAVAUX : 3 582 552 € HT
SHON : 2600 m²
LIVRAISON : 2000

COMPOSITION URBAINE

Ce projet a été conçu dans un souci de réunification urbaine de la ville et de recentrage de certains de ses équipements. Dans cette optique, le hall de la médiathèque est largement ouvert sur la future place centrale donnant sur l’avenue de Verdun. Ce hall traversant permet une ouverture vers le cœur du projet, l’espace de circulation centrale, le patio et enfin le jardin public. Un mur de 10 mètres de haut, bardé d’acier d’un côté et lasuré rouge de l’autre, permet à la médiathèque de rentrer dans un rapport spatial d’intégration dans un contexte de constructions assez élevées (de 15 à 28 mètres). Les quatre façades sont vues et bien que la façade sur la place soit certainement la plus importante, celle donnant sur le cimetière n’a pas de statut de façade arrière, le mur permet ce rééquilibrage. Depuis l’avenue de Verdun, on peut, à travers une large échappée visuelle, appréhender l’espace de circulation central jusqu’au patio et au jardin public; l’axe générateur du projet (le mur) se situe dans un axe visuellement libre à travers le bâtiment.

ARCHITECTURE

L’appel à la visite est induit par la conjonction de plusieurs éléments: la salle d’animation, l’auvent, le mur « borne » de l’entrée, le volume suspendu de l’auditorium et le mur urbain rouge. La salle d’animation éveille la curiosité par sa forme de vague, le zinc en toiture redescend en façade créant ainsi un élément distinct sur l’avenue de Verdun et sur la place. L’auvent, lieu de transition entre l’intérieur et l’extérieur, accompagne ce passage. La «borne» de pierres collées Pillaguri participe aussi à cette signalétique de l’entrée. Le cube suspendu de l’auditorium, fini de marquer l’entrée du bâtiment. Toute la façade linéaire où sont installées les brises soleil bois sur la place est occupée par les ateliers enfants. Autre élément marquant du projet : le dôme. La coupole de cette salle (la salle de l’heure des contes) est éclairée par des leds, donnant une impression de ciel étoilé.
Tous les espaces de la médiathèque sont imbriqués permettant ainsi une fluidité spatiale et visuelle entre tous les espaces du lieu. Tout le bâtiment a été pensé en terme de parcours, et les vues entre les différents espaces poussent à la visite, à la découverte.

QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

Tout le bâtiment baigne dans la lumière, ceci est permis par la création du patio et du jardin intérieur. Cet apport solaire est maîtrisé avec la création de brises soleil. Les toitures du R+1 sont végétales, cela permet de faire de la rétention d’eau de pluie mais offre aussi aux usagers la vue agréable d’un espace planté.