COLLÈGE FRANÇOIS GRUDÉ
72160 CONNERRÉ
LAURÉAT DU CONCOURS / EXTENSION - RESTRUCTURATION

MAÎTRISE D’OUVRAGE PUBLIQUE: CONSEIL GÉNÉRAL DE LA SARTHE
MISSION ARCHITECTE : MISSION DE BASE
COÛT DES TRAVAUX : 8 900 000 € HT
SHON : 5 700M²
LIVRAISON : 2012

COMPOSITION URBAINE

Ce projet situé dans une petite commune de la Sarthe, est la restructuration d’un collège ancien. Situé le long de l’Avenue PAsteur, axe peu passant et très pentu (7-8%), l’extension a été implantée en retrait et parallèlement à cette avenue. Le bâtiment créé est encaissé permettant ainsi de se raccorder aux niveaux du bâtiment existant. Ce projet de restructuration-extension du collège François Grudé a été pensé en terme d’intégration au paysage. La toiture du bâtiment créé, visible depuis le haut de l’avenue, est végétalisée permettant ainsi de la lier à une partie de la cour où la majeure partie de l’arboretum existant est conservée. La façade sur rue est traitée en panneaux photovoltaïques. Le bâtiment est habillé de béton préfabriqué en soubassement et les étages sont en bardage acier thermolaqué teinte rouille nuancée.

ARCHITECTURE

Le parti architectural s’articule autour de la restructuration du bâtiment d’enseignement existant. Le système constructif est conservé (poteaux, poutres, et planchers) sauf localement: un vide est créé en façade sud-est au premier et deuxième étage. Les trémies des escaliers sont agrandies pour des raisons d’accessibilité handicapée et de sécurité incendie. Ce bâtiment se prolonge légèrement au nord-est et s’articule côté avenue Pasteur avec un nouveau bâtiment de deux niveaux (R+1) qui reprend les mêmes altimétries de plancher pour des raisons de commodité de fonctionnement. A l’articulation des deux bâtiments se situe le hall du collège. Le parti architectural consiste donc à créer un ensemble fonctionnel qui à la fois se raccorde d’un point de vue altimétrique sur l’avenue Pasteur et sur les espaces extérieurs minéraux et végétaux à l’intérieur de la parcelle. La volumétrie du bâtiment existant est légèrement modifiée par la création d’un patio sur deux niveaux en façade sud-est et d’un volume en débord sur la façade existante sur la cour qui accueillera le CDI. Ces deux évènements en façade participent à la nouvelle animation de celles-ci. Le nouveau bâtiment, construit parallèlement à l’Avenue Pasteur, gère l’interface entre l’Avenue Pasteur et les espaces récréatifs. Un premier talus planté permet de rattraper le niveau du rez-de-chaussée existant et un second de l’autre côté du bâtiment de rattraper le niveau des espaces extérieurs et des arbres existants dont certains sont conservés. 

QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

Le nouveau bâtiment créé se veut être la vitrine de l’aspect environnemental de l’opération. Cet aspect des choses est matérialisé d’une part, au travers d’une façade qui intègre des cellules photovoltaïques et d’autre part, au travers d’une toiture terrasse végétalisée. Tout ceci participe au caractère emblématique et actuel du nouveau collège. Il devra également avoir une vertu pédagogique: celle de faire prendre conscience de l’importance du volet environnemental dans la construction. Par ailleurs, cette toiture végétalisée sera visible depuis l’Avenue Pasteur (qui monte) et depuis le R+2 du bâtiment existant et participera à la bonne intégration dans le site du bâtiment.