MAISON DE L’ENFANCE  HQE
93230 CITÉ MARCEL CACHIN ROMAINVILLE

MAÎTRISE D’OUVRAGE publique : mairie de romainville 
MISSION ARCHITECTE : mission de base
COÛT DES TRAVAUX : 2 025 000 € HT
SHON : 780 m²
LIVRAISON : 2009

COMPOSITION URBAINE

Au cœur de la Cité Cachin, située en vis-à-vis de la future médiathèque, la maison de l’Enfance s’inscrit dans l’idée d’une reconquête et d’une valorisation urbaine et sociale du lieu tout en créant un espace suffisamment sécurisé par rapport à l’extérieur. Les façades de «représentation» se trouvent au Nord-Est et au Nord-Ouest, tournées vers la future place publique de la tour. Les espaces de la Maison de l’enfance qui nécessitent d’être plus retirés (salles de jeux, salles de sommeil et, ateliers) sont, quant à eux, situés, soit au Sud-Ouest, protégés par le jardin d’enfants et la clôture, soit au Sud-Est, à l’écart des circulations publiques de la Plaine. Afin de garder un espace suffisamment grand pour une meilleure visibilité de la «plaine» de la Cité Cachin, le projet a été placé, au plus proche de la tour (14m de celle-ci) et à 22m du bâtiment H, dans le respect des règles de servitudes urbaines et de prospect.

ARCHITECTURE

Différents critères ont rendu évident le choix d’un projet compact: d’une part, il évite une trop grande emprise sur l’espace central de la Plaine, d’autre part, il répond au mieux au programme qui exige des liaisons physiques et visuelles ténues entre les deux principales entités spatiales du projet: la salle partagée et la halte-jeux. Enfin, sa forme compacte répond aux exigences de qualité environnementale du programme. Le projet présente une volumétrie simple : un bâtiment bas en forme de U sur lequel se pose une toiture métallique à double pente permettant un éclairage naturel abondant à l’intérieur du bâtiment. Ainsi, dans un esprit ludique, le bâtiment mêle la solidité des espaces périphériques bas traités en matériaux «lourds» (béton et brique) et la légèreté d’une toiture de zinc en forme d’ailes de papillon. La toiture est un élément essentiel du projet et a été véritablement traitée comme une cinquième façade. Les toitures terrasses sont végétalisées et entourent la toiture zinc, trouée par un patio qui agrémente l’espace intérieur.

QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

La création d’espaces avec des hauteurs sous faux-plafonds importantes, ajoutés à de grandes baies vitrées, un patio central, un éclairage naturel zénithal, des fenêtres intérieur qui créent des relation visuelles entre les différentes parties de la maison de l’enfance : tout ceci favorise la diminution de l’éclairage artificiel et augmente la qualité des espaces par un facteur luminosité important. D’autre part, le choix d’une isolation par l’extérieur permet de rendre le bâtiment performant thermiquement. La toiture zinc à double pente inversée récupère l’eau de pluie et permet donc l’arrosage des jardins extérieurs.
D’un autre côté, une toiture terrasse végétalisée est installée au premier niveau. Celle-ci permet de faire de la rétention des eaux de pluie afin de mieux gérer le débit d’évacuation.