LIEN GOOGLE MAP

50 LOGEMENTS PLUS
93290 TREMBLAY EN FRANCE
LAURÉAT DU CONCOURS / CONSTRUCTION NEUVE

MAÎTRISE D’OUVRAGE PUBLIQUE : SAGE-SEM DE TREMBLAY
MISSION ARCHITECTE : MISSION DE BASE
COÛT DES TRAVAUX : 3 125 205 € HT
SHON : 3 638 M2
BET/ECONOMISTE : SIBAT
LIVRAISON : 2004

COMPOSITION URBAINE

Le projet se situe en limite du Vieux Tremblay, il fait partie d’un plan d’ensemble dessiné par Massimiliano Fuksas. Il s’agissait ici de faire coexister le patrimoine ancien réhabilité avec un programme de logements ayant une écriture architecturale contemporaine. Donc, afin de ne pas trop bousculer le paysage urbain environnant, le choix de maison à double pente a été pris. Situé en bordure de champ, sans contexte urbain limitrophe, le projet respecte le cahier des charges de la ZAC. Le projet rassemble 50 logements en 12 maisons réparties sur 4 îlots. Chaque maison rassemble de 2 à 6 logements. Cette typologie de logements intermédiaire à hauteur constante (R+1+combles) offre aux logements du rez-de-chaussée un cœur d’îlot planté. Les allées secondaires et l’implantation en quinconce des maisons permettent des échappées visuelles depuis la Route des Tournelles. Un mur en bois est monté en limite de cette route permettant ainsi de lier les 4 îlots, et de rendre homogène toute l’opération.

ARCHITECTURE

Les accès aux logements, aux parkings et locaux communs se font depuis les rues transversales. Les logements en rez-de-chaussée ont une entrée particulière, ceux du R+1 sont accessibles depuis un escalier extérieur. Chaque logement dispose soit d’un jardin en rez-de-chaussée, soit d’une terrasse à l’étage. Presque tous les logements sont traversants, le séjour ouvrant au sud. Les baies sont de manière générale toute hauteur. L’espace entrée-séjour-cuisine se dilate et offre non pas plusieurs petits espaces mais un grand espace, la cuisine pouvant s’ouvrir ou se fermer sur l’espace séjour. Les séjours à R+1 bénéficient d’une double hauteur sous comble.

QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

Cette typologie, associée à un modèle qui ne répète pas, se révèle une alternative de choix entre la maison individuelle et la maison en bande. En ces années où nous cherchons des remèdes à l’étalement urbain, cette opération de logements intermédiaire pourrait être une réponse qualitative à ce problème. En outre, ces constructions ont été conçues pour consommer le moins possible d’énergie, une isolation par l’extérieure a été choisie, limitant ainsi les ponts thermiques, le bois en parements permet aussi une bonne isolation des maisons.